Groupe d'analyse des pratiques professionnelles

Les groupes d'analyses des pratiques professionnelles (GAPP) sont des temps de travail d'équipe au sein d'une institution qui permettent de  prendre le temps de PARLER de son vécu profesionnel. C'est un temps prévu avec l'institution et en dehors des responsables qui représente une vraie necessité dans les métiers de l'accompagnement des personnes : travailleurs sociaux, soignants, éducateurs, chargé d'insertion, agent d'acceuil...

Tous ces professionnels sont en proie avec des difficultés, des émotions, des ressentis, qui restent souvent au fond de soi et qui peuvent ressortir de manière inattendue et non constructive.

Pour travailler dans l'accompagnement et dans l'acceuil des personnes, il est important d'avoir quatre pieds  à respecter : 

1) Participer à des temps de formation continue

2) Participer à de bonnes réunion d'équipe

3) Avoir du temps pour se "ressourcer" : sport, developpement personnel, sortie, thérapie...

4) Participer à des GAPP

 

Mon expérience d'animation des groupes d'analyse des pratiques professionnelles :

2010-à ce jour :  Groupes d'analyse des pratiques auprès des soignants - ADMR

2012 à ce jour : Groupes d'analyse des pratiques auprès des moniteurs - ESAT LA NACELLE- EVRY

2011 à ce jour : Groupes d'analyse des pratiques auprès des éducateurs et aide puericultrice - HALTE CRECHE - GARGES LES GONESSES

2008-2009 : Groupes d'analyse des pratiques auprès des travailleurs sociaux - CPCV- PARIS

 

La mise en place des groupes d'analyse des pratiques professionnelles, nécessite de formaliser ce processus.

Après la rencontre exploratoire avec le groupe, le cadre d'intervention doit être clair, aussi bien d'un point de vue méthodologique qu'éthique.

Il convient d'exposer ici le cadre de la séance, la méthodologie, le déroulement d'une séance "type" et du temps de bilan.

Le GAPP est un groupe composé de 8 à12 personnes.

Les participants s'engagent dans ce groupe, dans un processus d'analyse pour réfléchir et élaborer autour des pratiques professionnelles entre pairs.

Les séances sont mensuelles et d'une durée de trois heures.

  1. LE CADRE DE LA SEANCE
  • l'éthique : la confidentialité pour chaque participant et pour la psychologue;
  • l'engagement des participants et la permanence du groupe;
  • la mise en place d’un climat de confiance et de bienveillance ;
  • le devoir de neutralité de la psychologue intervenante vis-à-vis de l'institution ;
  • la réflexion et l'élaboration autour des pratiques professionnelles basées sur une méthode précise et exposée lors de la première séance.

 

  1. LA METHODOLOGIE

La méthode des groupes d'analyse des pratiques s'articule en cinq étapes.

Première étape : Exposé d'une situation. Un participant accepte de parler d'une situation professionnelle vécue. L'importance de dire "je" quand la personne parle de son travail.

Deuxième étape : Analyse. Etape des questions. Le groupe se centre sur l'analyse, on essaye de comprendre le contexte.

Troisième étape : Des solutions : des pistes de solutions sont évoquées

Quatrième étape : Réappropriation. La personne se réapproprie son expérience et certaines des pistes évoquées.

Cinquième étape : Retour sur le groupe. Le groupe observe comment les participants fonctionnent ensemble.

 

  1. LES OBJECTIFS

C’est un lieu d’apprentissage du travail en groupe, lieu de recherche commune, lieu d’entraide, lieu d’évolution d’un groupe.

C'est un espace de réassurance, de référence, de stabilité et de progression dans le temps. Il offre à la fois le  soutien et la confrontation. Une attention particulière  est portée par chaque personne concernant la qualité du fonctionnement et des relations du groupe.

Le GAPP  permet à la fois de faciliter le développement continu des compétences professionnelles et d’aider à la réalisation d’actions sur le terrain. C’est un lieu qui permet de faire évoluer les représentations professionnelles.

 

Le groupe d'analyse des pratiques entre  professionnels fonctionne selon le principe d’un accompagnement mutuel, chaque participant peut bénéficier de l’accompagnement en groupe de tous les autres participants

C’est un lieu de communication où l’usage des règles de communication est en œuvre : émetteur et récepteur, temps de parole, écoute, silence...

C’est un lieu d’apprentissage et d’approfondissement des connaissances professionnelles.

  1. LE DEROULEMENT

Le GAPP se déroulent en trois temps :

La première partie : c’est le temps de prise de contact ou de « reprise » de contact depuis la réunion précédente. Ce temps sert à échanger des informations. On peut retravailler la situation évoquée lors de la séance précédente et son évolution.

La deuxième partie : c’est le temps du travail où les participants exposent une situation professionnelle.

La troisième partie : c’est un échange sur des souhaits éventuels pour la séance suivante, c’est le temps de la séparation provisoire.

  1. BILAN

Les temps de bilans et d'évaluation sont nécessaires.

Nous pourrons étudier la forme de questionnaires et/ou de tours de table.

Enfin il existe la possibilité de faire remonter à l'encadrement un besoin précis, par exemple un besoin de formation apparu durant l'étude de situations concrètes.

  1. CONCLUSION

L'analyse des pratiques professionnelles fait partie d'un ensemble de processus d'action-formation au service des salariés.

Cette démarche permet aux travailleurs sociaux de rester vigilants sur leur travail d'accompagnement.

Le processus des GAPP participe au renouvellement des pratiques professionnelles. Il permet d'observer avec du recul et avec l'aide du groupe les objectifs et motivations de chaque protagoniste : salariés et publics en insertion.

Il permet «  d’apprendre pour agir et d’agir pour apprendre ».

Enfin les GAPP représentent un véritable outil de bientraitance, car poser la question de la bientraitance revient à poser celle de la pratique et du positionnement des professionnels.